mercredi 22 novembre 2017

Calendrier de l'Avent... le retour... version Noël 2017...



J'ai fait quelques années de pause du calendrier de l'Avent. Ou alors des trucs version dernière minute mais tous pourris. Ben oui quoi, 11-13 ans pour No1 et 8-10 ans pour No2... tu comprends, ils étaient grands quoi...

Et puis surtout, No3, à 1 an, et 2 ans, qu'est-ce qu'il allait en faire du calendrier de l'Avent hein???

J'ai pas eu ni le temps, ni l'énergie en fait...

Sauf que voilà, No3 va bientôt avoir 3 ans, No1 lui bourre le crâne à coups de Papa Noël par ci, Papa Noël par là, je sens bien que No2 aimerait bien revoir le concept du "1 bonbon par jour ça fait pas de mal", alors il faut que je m'y colle.

Tu sens la pression monter tout d'un coup? Hein? Surtout que ça fait des semaines que tu les vois sur ton Pinterest et tes pages préférées...

Alors oui, je sais, le temps n'étant toujours pas extensible, tu aurais aimé un truc qui se bidouille en une heure max. Sauf que. Dans la vie, on n'a rien sans rien. Et puis sinon tu as le calendrier de l'oeuf blanc et orange qui parle, et en vrai, ça va bien aussi.

Et puis, j'avoue, j'ai une assistante du tonnerre (qui s'est elle même surnommée pour l'occasion mon sbire) qui était plus que ravie d'aider (voire de faire 90% du taf), alors faut pas brimer les bonnes volontés surtout!! (et elle a au passage appris à tracer un pentagone à l'aide d'un compas...)

J'avais 3 objectifs donc pour ce calendrier:
1) que ce soit rapide à préparer (tout est relatif bien sûr, et il y a souvent un gouffre léger écart entre les attentes et la réalité c'est bien connu)
2) que ça ne coûte pas un bras (sinon le calendrier Playmo va tout aussi bien)
3) que ça puisse être accroché au sapin (déjà faudrait il avoir le sapin... m'enfin, ça on y viendra)

Bon, après 3 ans (voire plus mais shhuuuut) d'absence sur le marché du calendrier de l'Avent, j'avais quand même envie me donner de la peine.

Après avoir parcouru 10-15 minutes quelques heures (soyons honnêtes) le monde fantastique de Pinterest, j'ai trouvé mon bonheur: des étoiles mi-origami mi-papertoys. 

Un peu de découpage (mais pas trop), un peu de pliage (mais pas trop), un peu de papier (mais pas trop). Tout ça.

Donc, il vous faudra:
- des feuilles de papier "canson" (pour les couleurs, à vous de voir, nous on a pris blanc, parce que c'est ce qu'on avait sous la main): pour la taille, ça dépend. Soit vous imprimez le modèle sur des feuilles A4, soit vous voulez des étoiles un peu plus grandes, et alors vous agrandissez le modèle (nous on a fait 3 étoiles par feuille de papier 24x32)
- une autre feuille un peu épaisse pour faire le patron (si vous n'imprimez pas directement le modèle)
- du scotch
- du masking tape si vous voulez y "pump it up"
- de la corde, ou du ruban

et puis un crayon papier, des ciseaux, et une règle.


A vrai dire, j'avais commencé cette partie en expliquant le traçage du modèle sur le papier épais, à reproduire 24 fois sur les 12 feuilles, en étant précis parce que sinon ça faisait des étoiles tordues, blablablaaaa.

Et puis, je me suis dit: "mais qui a le temps pour ça à moins de 10 jours du début du schmilblick???" (oui, j'ai des éclairs de lucidité comme ça des fois). Alors dévouée que je suis, je vous ai pondu un modèle à imprimer direct. De rien. C'est cadeau pour  **NoEL**.

Donc, on imprime 12 fois et on découpe les 24 étoiles. Sur du papier épais donc. Epais mais pas trop.

EDIT: mais pas trop, c'est important. Sinon, c'est trop rigide et tout se décolle après. 

Non, en fait, vous imprimez une fois, vous essayez, et si ça vous plait, vous imprimez 11 fois de plus. C'est plus prudent.


Et vous découpez tout ça. Juste le tour hein... pas les languettes... je sais, vous êtes pas débiles, mais je préfère prévenir... qu'on vienne pas me dire que j'avais pas dit.

Ensuite, vous marquez les plis à l'aide d'une règle et d'un stylo... attention attention... subtilité... qui ne marche pas. Oui. Trouvez-vous un bic à 2 francs qui ne marche plus. Tout le monde a chez soi un stylo tout pourri qui ne veut pas marcher non? Bon, au pire, un stylo qui fonctionne ira aussi. Les traits seront à l'intérieur. Allez... je vous l'accorde. C'est juste que ça fait brouillon et je suis un tantinet maniaque.



On plie le côté entre les deux pentagones. On rabat les languettes, et là, à vous de voir, soit vous mettez un point de colle sur la languette déjà rabattue pour fermer l'étoile, soit un bout de scotch avant de rabattre les languettes. Je pense que la colle, c'est mieux, mais il faut ensuite attendre qu'elle prenne bien avant de faire la suite. Ou les deux. Si vous avez "le goût de la chose bien faite"...

EDIT: mettez les deux, surtout si votre papier est épais :) 


ATTENTION: on ne colle pas la plus grosse languette, c'est là que se trouvera l'ouverture pour glisser les surprises!!

Ensuite, on consolide l'assemblage en scotchant également depuis l'extérieur. C'est là que soit on se permet d'être festif et on en profite pour placer ses plus beaux masking tapes, soit on fait dans la sobriété façon minimalisme, et on y va au scotch transparent. Comme ti veux ti choises.


Ca nous laisse un bidule fermé sur 4 cotés, le dernier reste ouvert.

C'est là qu'on place la cordelette pour accrocher l'étoile au sapin. On avait préparé toutes nos attaches façons à la chaine. On la glisse à l'intérieur, et on la colle avec... devinez... un bout de scotch.


Eventuellement, prévoir de faire une petite encoche sur le coin où se trouvera l'attache, pour qu'elle se place plus facilement une fois l'étoile formée.


Ensuite, l'étape pliage. Il faut former l'étoile, en s'aidant des marques faites avec le stylo qui ne marche pas. On appuie sur le milieu de chaque côté et on aide pour que les autres plis "prennent".


Jusqu'au dernier côté, celui de la fermeture. Une fois la surprise glissée à l'intérieur, il ne reste plus qu'à rabattre la grosse languette en premier et le dernier côté correspondant en deuxième. 

'oilàààààà!!


Bon, la vérité, ça nous a pris un bon moment quand même. Mais on a du faire du traçage aussi (rhooo l'excuse).

Vous avez un bon 20 minutes de sauvées avec l'impression directe (et oui, 20 minutes, ça peut vous sauver votre nuit de sommeil un 30 novembre quand vous décidez de faire un calendrier après tout mais que vous êtes chouia à la bourre quand même... mouahahahaha). Je suis même pas sûre que les étoiles en soient forcément beaucoup plus petites. Tout le monde est gagnant.

A vous d'écrire les chiffres de 1 à 24 sur chaque étoile et de les décorer si vous en avez envie!!

Mon seul souhait pour ce calendrier: que No3 ne comprenne pas (trop vite) qu'il y a des bonbecs dans chaque sachet le 2 décembre, et que les sachets restent fermés (et remplis) jusqu'au jour marqué dessus.

Je pense installer une caméra de surveillance dirigée vers le sapin et une alarme dessus. Voire une clotûre électrifiée autour. On n'est jamais trop prudent.

Allez zouzouzou!! Au travail. Il vous reste à peine 8 jours!!!

Et je vous mettrai la photo de toutes les étoiles dans leur sapin quand... ben quand on aura acheté le sapin!!

Et surtout quand on aura terminé toutes les étoiles... mouahahahahhaaa! 

Bon, j'ai droit à un gros FAIL pour l'histoire des 10 minutes par jour pour assurer plus d'un billet par mois, mais bon... je me rattrape là non?


Rendez-vous sur Hellocoton !
Pin It!

mardi 24 octobre 2017

Fini le déo: toi aussi deviens bobo comme moi...


Me reste plus qu'à me laisser pousser les poils sous les bras et les jambes et on est bon. Mouaahahaha!!!

Naaaaan, j'déconne, j'ai fait l'épilation au laser y'a quelques années. Vous avez eu peur hein? Ceci dit, toutes les fois où j'y allais et où je douillais ma race sur la table de la dermato en train de me faire brûler le bulbe pileux sur fond de fumet poils-de-poulet-qui-crament, je me suis posée la question de pourquoi on se faisait souffrir comme ça nous les femmes... Sérieux, ils se posent la question les mecs de savoir si leurs poils aux pattes et sous les bras nous dérangent?

Bon, du coup, vous vous dites, si la nana elle a pas trop de poils mal placés, pourquoi elle dit qu'elle est bobo? Ben parce que je mets plus de déo.

Et ouais. Rebelle et tout.

Sauf que si. En fait, disons plutôt j'ai changé de déo. Fini le pshit sous les bras qui troue la couche d'ozone, fini le roll-on qui colle si tu restes pas 5 minutes les bras en l'air, fini l'effet plaque de plâtre sur les tee-shirts, fini les produits chimiques bof-bof sur mes petites aisselles délicates. 

Délicates peut-être, mais qui puent quand même si je mets rien. Voyons la réalité en face. 

Et c'est là que je vous souhaite la bienvenue dans le monde magique du bicarbonate de sodium. Ouais. Tout simplement. Comment j'ai fait retomber la pression là...



J'aurais pu faire un effort me direz-vous et refaire mon packaging, mais ma foi, il faut choisir: un billet de post maintenant ou dans très longtemps. Bref, dessus c'est écrit Bicarbonate. Mais je pense quand même que tout le monde avait deviné non?

Douche, un peu de bica sous les bras, et voilà. Pas une odeur. Rien. Walou. Efficacité 24h. Pas d'odeur cheloue sous les bras, pas d'odeur cheloue sur les habits. Nada. C'est magique. 

Après avoir essayé la pierre d'alun (marche pas sur moi), les déos bios au citron (qui ne sentent le citron que les 4 premières minutes ensuite rien), les déos bios aux huiles essentielles et l'HE de Palmarosa pure (qui sent vraiment trop fort pour moi, même en n'en mettant qu'une seule goutte pour les deux aisselles), il s'avère que c'est le moins cher et le plus simple d'utilisation qui a fonctionné.

J'ai quand même testé plusieurs modes d'application (j'aime les expériences): la version pâte en mélangeant le bica avec une goutte d'eau, la version mélange avec l'huile de coco qui est censée être anti-odeur aussi, la version pshit d'eau avec du bica dilué, mais au final, en poudre, c'est le plus simple, le plus rapide, juste après la douche et hop, c'est envoyé.

Elle est pas belle la vie?

Alors bon, je me permets de faire quelques petits warnings, parce que quand même...

* Il faut trouver le bon bicarbonate. Celui de la pharmacie dans la boite verte en carton (je parle pour ici au Maroc) vous irritera les aisselles à m'en détester. Je me suis d'ailleurs moi-même détestée pour l'avoir utilisé pour ça. Il n'est pas assez fin, et au final, c'est à un gommage non-stop que vous aurez droit. Bref, ça fait mal sa race.*

* C'est celui acheté en magasin bio, très fin, presque comme du sucre glace, que j'utilise. Pas d'option gommage permanent avec celui là.*


* Je n'en mets que le matin en général. Si je me douche le soir, je n'en mets pas après.*

* En été, j'ai remarqué que quand même, quand il faisait vraiment 30°C et plus (chaud quoi), et que je transpirais vraiment beaucoup, j'ai eu droit à quelques irritations. Je les ai eues aussi au tout début quand j'ai commencé à utiliser le bica comme déo. Mais j'ai fait avec et il faut croire que ma peau s'est habituée.*

* Il y a plein de recettes sur Internet pour faire du déo solide à base d'huile de coco et de bica, pour rendre la chose moins "aggressive" peut-être. Comme il fait trop chaud ici, ça ne reste pas solide, et il faut y ajouter de la cire d'abeille, que je n'ai pas encore trouvé cherché, mais vraiment, il faut que j'essaye (vraiment). J'ai tenté de laisser mon mélange huile de coco/bica au frigo, mais ça devient trop dur et après, impossible à appliquer.*


Voilà. Ca fait plus de 1 an que je fais comme ça. Peut être même 2. Hormis le coté écolo de la chose (couche d'ozone, contenants, toussa toussa), quand on pense à toutes les cochonneries qu'ils mettent dans les déos du commerce (je parle des produits de grande consommation là), ça fait réfléchir à deux fois. Même trois.

Et vous, vous faites comment? Je serais ravie d'avoir vos retours sur ce que vous utilisez! Au point où j'en suis, je suis open à toute proposition! Mouahahahahaaa!!

Sinon, j'avais envisagé d'intituler mon poste "cette poudre blanche magique", mais déjà que j'ai parlé d'herbe la dernière fois que mon post Du tricot pour mes fesses: un mini-pouf attire énormément de trafic, je me suis dit que j'allais finir par être classifiée dans la catégorie illicite ou alors uniquement adultes... o_O

Rendez-vous sur Hellocoton !
Pin It!

mercredi 4 octobre 2017

De l'herbe et des pancakes


Lécheur d'assiette niveau expert...

Tout ça, c'est la faute à mon mari. Mouaahahahahaha! Voilà, comme ça, je mets la faute sur quelqu'un d'autre, genre je suis une victime. #lartderejeterlafautesurlesautres

Avant l'été, il a ramené l'Apple TV à la maison avec Netflix dessus. Et donc on a commencé à regarder plein de documentaires, et j'ai fini par regarder un tas de documentaires sur l'alimentation, l'agro-alimentaire, le lien entre alimentation et santé, et tout le tralala. 

Des documentaires ultra controversés soit dit en passant, si vous rentrez vérifier sur Internet, avec au final, quand même, soyons honnêtes, toujours les mêmes médecins qui reviennent pour témoigner.

Mais tout de même, ça vous fait réfléchir et vous fait chercher un peu sur le sujet. 

Du coup, je me suis renseignée, j'ai acheté des bouquins, j'ai lu sur le sujet, histoire de me faire mon propre avis. Histoire de pouvoir répondre aux questions ultra relous aussi accessoirement. 

Et conclusion, que ce soit d'un point de vue santé ou éthique, je préfère m'abstenir de manger des produits animaliers (que ce soit l'animal lui-même ou ce qui en sort): donc pas de viande, pas de poulet, pas de poisson, pas de produits laitiers, pas d'oeufs. 

Haaaaaaaaaaaan, méquesstubouffes alors??? 

"tu manges des graines? comme les oiseaux? tu brouttes?"

Entre autres. 

"Et comment tu fais pour le fromage?"

J'avoue, le fromage, c'était dur. C'est toujours dur d'ailleurs. Très très dur même. Laissez moi aller éponger les litres de larmes que je viens de verser rien que d'y penser...

Fruits, légumes, fruits secs, légumineuses, céréales. Oui, parce que je mange du gluten hein, faut pas déconner. Après, ça devient trop compliqué. Je te parle même pas du coût, ici au Maroc en tous cas. Ca laisse quand même une belle marge de manoeuvre, et je mange surement plus sainement que quelqu'un qui mange un steak frite tous les midis, même avec une salade verte en entrée.

"Et la bière? c'est végan la bière non?"

Je suis pas diététicienne et je ne suis pas non plus encore assez calée pour faire comme si, alors j'en dirai pas plus. Et puis y'a des tas de bouquins très bien fait et des sites très complets. Et puis surtout, c'est pas un truc qui se prend à la légère: devenir végétalien (parce que être vegan, à ce que j'ai compris y'a peu, ça va encore plus loin que ça, et j'en suis pas encore là), ça implique quand même de manger super équilibré. On peut bouffer des frites et boire du coca à gogo et se dire végétalien. Or là n'est pas le but. 

Alors oui, effectivement, fini la fondue savoyarde, fini cheeseburger bien saignant, fini les oeufs brouillés, fini les bonnes cuisses de poulet rôti. Pour l'instant, je suis encore dans une phase de "il ne faut jamais dire fontaine je ne boirai pas de ton eau": ça m'arrive encore, genre si je n'ai pas le choix à l'extérieur, de manger pas vegan dans une moindre mesure



Bon, tout ça pour dire que... 

Tu veux faire des pancakes? Pas de problème! Tu peux. Être vegan ça veut pas dire faire voeu de chasteté sur les bonnes choses! Mouahahaha. Et c'est encore plus simple que des vrais pancakes. Enfin, les autres quoi. Ceux avec le lait de vache et les oeufs.

De toutes façons, dans les pancakes, ce qui est important, c'est le sirop d'érable non?

Tu verras, c'est à s'y méprendre face à la recette que j'avais publié ici.

Mélange sec:
- 2 cups de farine
- 1 sachet de levure chimique
- 1 pincée de sel
- optionel: 1/2 tsp de cannelle en poudre (je n'en mets pas car les enfants ne sont pas très fan)

Mélange mouillé:
- 2 cups de lait végétal (soja, avoine, riz, amande, comme bon te semble, j'ai trouvé après plusieurs essais que c'était avec le lait de soja que ça fonctionnait le mieux)
- 1 cuillères à café de vanille liquide
- 1 TBSP de vinaigre de cidre (ça fait cailler le lait et une fois mélangé à la levure du mélange sec, ça aide à faire gonfler les pancakes)

On mélange les deux mélanges, ça fait une pâte assez épaisse. Limite grumeuleuse mais c'est normal. Pas trop gros les grumeaux quand même hein. A faire cuire sur une poêle à crêpes beurrée euh non, pardon, huilée, mouaaahhaha, blague débile de nouveau vega,, sur feu doux, environ 2 minutes sur le premier coté et une minute sur le deuxième.

D'ailleurs, j'ai découvert qu'utiliser la poële à paella pour les faire cuire, c'était la ruse number one, numero uno, pour pouvoir servir 3 gamins qui veulent tous le premier pancake. Parce qu'ils veulent toujours tous le premier pancake. Et puis comme ça, moi aussi j'ai droit au premier pancake. Nonmé.


Si je les fais plus petits, je peux en coincer jusque 6 voire 7 dans la poële!!!

A manger avec du sirop d'érable. Beaucoup de sirop d'érable. Même si ça coute un bras. Parce que c'est trop bon. Même si on a terminé la bouteille de 1 litre que ma copine Kathy m'avait ramené du Canada. D'ailleurs je pense que je vais maintenant mettre le sirop d'érable sur ma liste de choses à me faire ramener de France à la place du fromage. #adaptersespriorités

Ca, c'est quand tu tournes les yeux 2 secondes, je te jure, 2, même pas, et que le petit diable il vide la moitié de la bouteille de sirop d'érable sur un pancake!!! 😣

Sincèrement, c'est tellement simple et rapide, que j'ai même réussi à en faire en semaine depuis la reprise de l'école, et le WE, c'est encore plus simple que d'envoyer le concierge chercher le pain d'aller chercher le pain.

Et puis, ils sont moelleux, de vraies éponges à sirop d'érable. Miam. Bon du coup faut en mettre plus c'est sur...



Bon, ceci dit, je vais ralentir un peu sur la production, parce qu'on a quand même un peu abusé la semaine dernière et le WE. On va revenir un peu sur les tartines de houmous/avocat/graines de chia pour le petit déj. Parce que l'avocat et le houmous, c'est la vie!




Rendez-vous sur Hellocoton !
Pin It!

jeudi 28 septembre 2017

10 minutes par jour...

Je vous avoue quelque chose? J'ai eu très peur hier. Genre pas la frayeur de ma vie, mais pas loin. L'art de l'exagération toujours...

J'ai tapé mon adresse de blog dans la barre d'adresse, et puis Entrée.

Et là... le choc!!! Genre, OM MY GOD, OMG, WTF, mais qué pasa?????? C'est quoi ce bordeeeeeeeeel?????

C'était pas mon blog!!! Misère! On m'avait clôturé mon blog tellement ça faisait longtemps que je n'avais rien écrit!!! Mais comment était-ce possible?? Tout était fichu! Ces années à avoir travaillé d'aaaarrrache-pied! Toutes ces nuits blanches que j'ai passées à écrire à la lueur des restes de bougie, la faim au ventre!! Oh mon Dieeeeeeu pourquoiiiiiiiiiiiiii nooooooooooooooon!!! Comment je disais plus haut? L'art de l'éxagération... j'aurais fait une grande comédienne de théâtre dramatique en fait.

Ben non.

En fait, il fallait juste que je mette des tirets entre le, grand et bazaar. Mais que je peux être tâche des fois.

Ouais. C'est con cucu hein?

Voilà ce que c'était ma punition pour n'avoir rien publié pendant un an: oublier la bonne adresse de mon blog.

Faut le faire quand même.

T'imagine l'importance des 2 petits tirets là? Comme quoi, on peut être tout petit et limite insignifiant, on peut aussi avoir énormément d'importance. Tiens, ça ferait une belle leçon de moral ça!! Une nouvelle fable de La Fontaine: "Le petit tiret et l'adresse http".

Et donc pourquoi j'ai tenté d'aller sur mon propre blog après tout ce temps? Un an quand même hein la vache... 

Parce qu'une copine m'a dit: "ah ben tiens tu pourras nous mettre la recette du gâteau au chocolat vegan (ndlr: oui parce qu'entre temps, je ne mange plus ni produits animaliers ni produits issus des animaux, sauf le miel, mais je tricote toujours de la laine hein, faut pas déconner, enfin, je tricote, faut le dire vite, mais bon, en théorie quoi. Bref, on se comprend) sur le blog!".

J'ai rigolé. Je lui ai suggéré de lui donner tout de suite rapidos sous le manteau là, l'air de rien, si elle la voulait tout de suite, parce que sinon, sur le blog, comment dire... elle pouvait toujours attendre. Tu peux toujours courir comme il disait l'autre. C'est pas demain la veille, ça marche aussi.

"Mais noooon, on va te motiver" qu'elle a dit.

Mouais...

Et puis en même temps, je lis The Happiness Projet de Gretchen Rubin en ce moment, et dans les dernières pages que j'ai lues, elle disait que faire quelque chose même 5 minutes par jour, ben mis bout à bout, ça pesait son poids. Et elle dit aussi que des fois, il faut se rendre responsable devant quelqu'un pour se pousser à faire les choses. Un peu comme quand t'arrête de fumer et que tu le répètes à tout le monde pour n'avoir aucune occasion de d'y remettre parce que sinon quelqu'un va te choper. 

Voilà, donc je m'engage, non pas à pondre un article tous les jours, mais au moins à venir ici tous les jours, ne serait-ce que pour écrire une ligne. Au bout de 30 jours, ça fera 30 lignes. C'est pas mal non? Et puis surtout, je suis maline hein? je m'engaga à rien au final. 

Mouarf. 

Allez, prochain billet très vite et puis, je vous parlerai... je vous parlerai.. mmmm, je suis sûre que je trouverai une connerie un truc à raconter. Une recette, c'est bien non? Mais une recette vegan alors, parce que oui, je pourrai vous raconter pourquoi depuis plusieurs mois (bon, 3 seulement, mais quand même), je ne mange plus nos amis les bêtes (et comment je fais pour cohabiter avec des mangeurs de steak saignant à la maison!).

Tschüss les amis!





Rendez-vous sur Hellocoton !
Pin It!

jeudi 15 septembre 2016

Double Chocolate Banana Bread (presque) sans sucres ajoutés


Bon, les pépites de chocolat ça compte pas hein... C'est plein de magnésium en plus, ça serait dommage de s'en passer!

Voilà, parce que je suis dans une phase de ma vie où je fais gaffe à ce que je mange. L'approche de la quarantaine, toussa toussa...

Et puis parce que après 1, 2, 3 bébés, ben j'avais accumulé quelques kilos de grossesse. Tu sais bien... +16 - seulement 12 + 10 - seulement 5 + 11 moins seulement 3, bref... ça plus les kilos des années... euuuuh, pourquoi je rentre plus dans mes pantalons là moi?

Du coup, vers avril-mai dernier (avant l'été, mais quelle coincidence!!! ça alors!), je me suis dit, bon, là... va falloir faire quelque chose...

Alors j'ai fait la chrononutrition un temps, nickel, j'ai perdu 2 kilos, mais j'en ai eu marre de bouffer du fromage au petit-déj et d'être restreinte dans les horaires justement. Et puis je suis tombée à cause de Pinterest (vilain) sur le Whole 30. Alors j'ai fait mes 30 jours de Whole 30: pas de gluten (même pas de riz ou de quinoa ou d'avoine, en fait zéro céréales), pas de produits laitiers, pas légumes secs, pas d'alcool, pas de sucre, pas d'additifs. D'amour et d'eau fraîche quoi. Mouahahaha! J'&xagère, j'ai mangé à volonté des fruits, des légumes, de la viande, du poisson, des oeufs, des fruits secs et de l'eau. En gros.

P%t@#n ce que c'était dur! Mais j'ai tenu. Et j'ai survécu. Et j'ai perdu encore 2 kilos. Et surtout je me suis sentie super bien en fait.

Et puis on est partis en vacances... en Sardaigne... Pizzas, pâtes, glaces. La catastrophe. Bizarrement, j'ai pas repris un seul gramme. Faut dire qu'on a marché là bas.

Bon, il est où le rapport avec le Double Chocolate Banana Bread vous vous dites? Ben j'ai fait une introduction quoi!! Un peu de patience.

Le rapport, c'est que depuis, j'essaye de manger moins de sucre (voir pas), moins de gluten (voir pas), moins de cochonneries (voir pas), bref, mieux. Mais en moins spartiate quoi.

Sauf que le chocolat quand même... ça me faisait de la peine (et puis c'était trop dur surtout, soyons honnêtes). Et puis y'a l'histoire du magnésium quoi. C'est important le magnésium hein!!


J'ai donc cherché des recettes de cakes sans sucres ajoutés, qui ne fassent pas appel à des ingrédients introuvables ici, ou alors trouvables mais pour la modique somme d'un rein.

J'ai mixé quelques recettes, fini par enlever le miel pour lequel j'avais opté lors de mon premier essai, ajouté de la compote de pommes et des bananes pour le remplacer, et trouvé la recette de cake qui déchire. Il n'est pas encore sans gluten, mais j'ai épinglé deux-trois recettes de mix sans gluten à préparer soi-même que je compte essayer. Mais une chose à la fois.

Bon, on est d'accord qu'on s'en enfile pas un par jour hein... quand même...

Mélange sec:
- 1/3 de farine d'avoine (flocons d'avoine passé au robot ménager jusqu'à obtenir une poudre plus ou moins fine, on mesure 1/3 cup de farine d'avoine et pas de flocons d'avoine)
- 1 cup de farine
- 1/4 cup de cacao amer
- 1 tsp de bicarbonate
- 1/2 tsp de sel
- 3/4 cup de pépites de chocolat (et un peu plus pour mettre par dessus avant d'enfourner le cake si on veut)

Mélange mouillé:
- 3 bananes écrasées (bien mûres de préférence, juste quand elles deviennent quasi immangeables, mais si elles sont encore mangeables ça ira aussi)
- 2 oeufs
- 1/2 cup d'huile de colza (en attendant que l'huile de coco devienne moins cher que l'once d'or)
- 1 tsp d'extrait de vanille
- 1 pot de compote de pommes sans sucres ajoutés (celles du commerce, si vous en faites maison, tout l'honneur est pour vous, moi j'ai arrêté, on a de trop gros consommateurs à la maison)

Cup et tsp (teaspoon): mesures américaines. On en trouve dans tous les supermarchés maintenant au rayon ustensiles.


Dans un saladier, mélanger les ingrédients secs. Dans un autre saladier (je sais, ça fait 2 saladiers, c'est terrible!), écraser les bananes à la fourchette jusqu'à ce que ça fasse une crème, ajouter les œufs et bien mélanger (avec la même fourchette). Ajouter le reste des ingrédients mouillés et bien mélanger.

Verser le mélange sec sur le mélange mouillé, et mélanger, toujours à la fourchette, surtout pas au batteur électrique, jusqu'à ce que les ingrédients soient juste incorporés. C'est comme la pâte à muffins, il ne faut pas trop mélanger pour que ça reste aérien une fois cuit.

Verser la pâte dans un moule à cake chemisé de papier sulfurisé (c'est pour compenser la vaisselle des deux saladiers) et faire cuire à 160°C pendant 45-50 minutes. 

Et 'oilà. Un cake moelleux comme pas possible, avec les pépites de chocolat qui fondent dans la bouche (même une fois le cake refroidi!). Pour ceux et celles qui trouveraient que ça n'est pas assez sucré (mais croyez-moi, moins on mange de sucre, moins on en a envie), vous pouvez éventuellement ajouter 1/4 cup de miel. Mais pas plus. Après, je ne vous parle plus.


Par contre, je vous préviens. La banane cuite, ça passe ou ça casse. On aime ou on n'aime pas. Ma fille n'aime pas. Et elle ne se gène pas pour me le dire du haut de ses 12 ans de sa pré-adolescence (j'exagère hein... mais on sent bien que ça travaille). Mon fils lui, ça ne le dérange pas, et il a trouvé le cake très bon. Le petit dernier, il n'a pas fait la différence (alors que quand il n'aime pas quelque chose, il te redonne l'assiette et te dit "non non?"). Et l'homme n'a pas bronché en s'enfilant une tranche. Pas l'ombre d'un battement de sourcil. J'ai pris ça comme un compliment.

Quant à moi, je pourrais sincèrement m'en enfiler un en entier par jour. Alors que je n'aime pas la banane cuite normalement.

Comme ça, vous savez.



Rendez-vous sur Hellocoton !
Pin It!

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...